À bicyclette

Aujourd’hui je voulais vous parler de la draisienne. Mon fils a eu sa première draisienne il y a plus d’un an. Il avait alors 20 mois. Il ne l’a plus quittée depuis.

Depuis sa naissance, nous privilégions la motricité libre. Nous laissons notre enfant acteur de ses mouvements et donc de ses progrès. Tout petit, il était installé sur un tapis mousse à même le sol dès qu’il était éveillé et qu’il ne voulait pas les bras, et se mouvait comme il en avait envie. Au bout de quelques mois, il se retournait et se déplaçait en faisant des roulades ou en rampant. Cette phase était vraiment rigolote. Il explorait plein de choses, allait d’un objet à un autre puis d’un endroit à un autre en toute autonomie, tellement fier de ce qu’il accomplissait. Puis sont venus naturellement la station assise, le quatre pattes, la station debout, et enfin la marche. J’ai toujours insisté pour qu’on ne le « fasse » pas marcher, qu’on ne le « mette » pas assis. Phase incomprise de la plupart des gens, « on a toujours fait comme ça ». Et oui, mais moi je fais autrement 😉 Et d’ailleurs, je n’ai pas chaussé mon fils avant qu’il ne marche à l’extérieur. À la maison il était pieds nus, en chaussettes ou parfois en chaussons souples. Les chaussures, souples et sans voûte plantaires, sont venues bien plus tard, quand il a exprimé le besoin de marcher à l’extérieur. Et comme il a acquis la marche en hiver et qu’il aimait être porté à l’extérieur, il marchait depuis un moment quand il a eu ses premières chaussures.

Mais revenons-en à la draisienne. Je trouve qu’elle est la continuité de la motricité libre. En laissant l’enfant apprendre à trouver son équilibre, et sans le bloquer avec des petites roues, il est bien plus autonome et en marche vers l’apprentissage du vélo par la suite.

Les premières semaines, il la chevauchait mais se mettait en avant de la selle, collé au guidon, et avançait à petits pas. Nous l’avons laissé découvrir, prendre ses marques, élaborer ses propres stratégies pour aller de plus en plus vite, et en quelques semaines nous pouvions faire de longues balades à l’extérieur. En moins de deux, je devais courir derrière lui pour le suivre. Il connaissait déjà les règles pour les balades à l’extérieur dont la principale après le port du casque, et la mieux comprise : se mettre sur le côté et s’arrêter s’il l’entendait ou voyait une voiture arriver, ou lorsque nous lui demandions. Les balades se sont toujours bien passées et nous en avons parcourus des kilomètres! Et nous l’emmenons partout, aussi bien au parc, que lors des balades autour de la maison, qu’en forêt… Il ne se passe pas un jour sans que nous fassions un tour en draisienne. Et pourtant nous n’habitons pas une région des plus clémentes! Mais comme le dit si bien un proverbe Suédois : « il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que des mauvais vêtements ».

Depuis cet été, nous avons dû investir dans un modèle plus grand, et les balades continuent. N’oubliez pas non plus un casque adapté à la taille de l’enfant et surtout, bien réglé à chaque balade. La draisienne doit aussi être bien réglée. Debout sur la selle, à l’arrêt, l’enfant doit pouvoir poser complètement les deux pieds au sol en ayant les jambes tendues et non pas fléchies. En marche, l’enfant ne doit pas se lever et s’assoir sur sa selle (sinon c’est qu’elle est trop basse), et il doit courir en ne touchant le sol qu’avec le bout des pieds. Pensez à remonter selle et guidon régulièrement avec la croissance de votre enfant.

Si vous voulez en savoir plus sur la motricité libre et le chaussage souple, je vous invite à visiter ces liens :

pikler.fr/Annexes/Emmi_Pikler_Loczy/Emmi_Pikler/La_motricite_libre

bougribouillons.fr/motricite-libre/

petitspasdegeant.com/pourquoi.php

papapositive.fr/enfants-devraient-marcher-pieds-nus/

apprendreaeduquer.fr/enfants-devraient-marcher-pieds-nus-plus-souvent/

Bonnes balades!

 

Publicités

5 réflexions sur “À bicyclette

  1. la draisienne c’est génial! ici aussi loulou en a eu une à partir de 18-20 mois, en bois toute simple (il l’utilisait dans le couloir de la maison au début lol!), puis vers ses 2ans 1/2 on est passé à un modèle avec freins, et plutôt « tout terrain » (marque puky), il est vraiment devenu super à l’aise avec, on faisait des balades en foret, en ville aussi ça permettait de visiter des villes sans qu’il se fatigue trop 🙂 il a appris à faire des dérapages, à faire de la « pumptrack (circuit à bosses) à tenir bien en équilibre (il y a un repose pied au milieu (un peu comme sur un scooter), il posait ses pieds dessus et faisait des ptits virages comme ça… se mettait meme debout parfois…). on a attendu ses 4 ans pour passer au vélo à pédales, sans petites roues évidemment, et il gere comme un chef (en qq jours c’était nickel)! tout le monde est impressionné, il est vraiment à l’aise, sans pour autant se mettre en danger, il connaît ses limites, jamais eu la moindre chute grave 🙂
    j’ajoute que ça a aussi aidé pour l’apprentissage du ski (on est en montagne): l’équilibre, les dérapages, etc…
    bref la draisienne est certainement le meilleur investissement qu’on a fait ici, et comme le tien, il ne se passait pas un jour sans qu’on en fasse un tour (et ça continue avec le vélo 🙂 )

    J'aime

    • J’ai l’impression de me lire dans tes descriptions de ce qu’il faisait 😍 Nous avons aussi pu visiter des villes en vacances sans difficulté et nous allons sur un circuit réservé aux VTT et BMX 😂 il adore et se retrouve avec des ados qui sont impressionnés et l’encouragent 😊

      J'aime

  2. Votre article est super bien fait. Je ne savais pas qu’il existait plusieurs tailles de draisienne. Mon fils en a une depuis Noël dernier mais elle est trop grande (je pense) et du coup aujourd’hui il a 23 mois et ne peux toujours pas en faire.
    Comment choisir LA draisienne adaptée?

    J'aime

    • Il y a du choix 😉 Ici nous avons la Yvélo. Nous avions la rouge de 20 mois à 30 mois, et maintenant la verte, plus grande, plus lourde, des roues en gomme. Je la trouve géniale, mais d’autres sont ravis de leur draisienne Décathlon ou Puki. Le mieux est de pouvoir essayer. Dans des magasins comme Oxybul, Décathlon et Picwic je sais que c’est possible. Et puis il y en a très souvent d’occasion à moitié prix voire moins sur Le Bon Coin, souvent en très bon état car peu utilisées.

      J'aime

  3. Pingback: Bébé a faim | Un monde Élidéal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s